Sytral

Pour vous, le sytral développe le réseau TCL

Le Métro sur le réseau TCL

Le réseau métro assure 50 % du trafic quotidien des transports en commun de Lyon, soit 740 000 voyages par jour !

Métro pris à l'arrivée d'une station Arrivée du Métro A à une station

Entièrement en souterrain et peu profonde, la ligne du métro A a été construite en tranchées couvertes. Elle se situe au niveau du sol à Perrache et dans le caisson du pont Morand, construit pour l'occasion, pour traverser le Rhône.

Le matériel roulant

Nombre de rames en circulation en heure pleine = 16 ramesStation Laurent Bonnevay Station Laurent Bonnevay
Nombre de rames en parc (Métro A et B) = 32 rames
Alstom MPL 75 (Métro Pneu Lyon année 1975)

Capacité voyageurs : 428 places (prise en compte des réaménagements) dont 114 assises

Dépôt
Atelier de la Poudrette à Vaulx-en-Velin

Un peu d'histoire

1978 : Mise en service du tronçon Perrache > Laurent Bonnevay - Astroballe2007

2007 : Mise en service de l'extension Laurent Bonnevay - Astroballe > Vaul-en-Velin La Soie

Chiffres clés

14

stations

9,2 km

de tracé

2 min 57

de fréquence en heure de pointe
(4 min 15 en heure creuse)

Mémos

Les rames de métro font peau neuve

En savoir plus

 

Le pilotage automatique

A l'horizon 2017/2018, l'ensemble des rames des lignes A et B seront équipées de la technologie de pilotage automatique intégral (PAI). En savoir plus

En image

Vos trajets

Gagnez du temps en connaissant les horaires de passage de la ligne A à l'arrêt de votre choix. Renseignez-vous sur tcl.fr

Présentation de la ligne B

Initialement envisagé comme un appendice de la ligne A, le métro B, mis en service en partie en 1978, a connu plusieurs extensions. Aujourd'hui, elle relie Villeurbanne à Lyon - Gerland. Avec seulement 7,7 km de voies, elle comptabilise jusqu'à 180 000 voyages/jour.

Le matériel roulant

Nombre de rames en circulation en heure pleine = 11 rames
Nombre de rames en parc (Métro A et B) = 32 rames Alstom MPL 75 (Métro Pneu Lyon année 1975)

Capacité voyageurs : 428 places (prise en compte des réaménagements) dont 114 assises

Dépôt
Atelier de la Poudrette à Vaulx-en-Velin

Un peu d'histoire

1978 : Mise en service du tronçon Charpennes > Part-Dieu

1981 : Mise en service de l'extension Part-Dieu > Jean Macé

2000 : Mise en service de l'extension Jean Macé > Stade de Gerland

2013 : Mise en service de l'extension Stade de Gerland > Gare d'Oullins

Le métro B se prolonge jusqu'à Oullins

S'abonner aux actualités - Prolongement Métro BS'abonner aux actualités - Prolongement Métro B
20 000 voyageurs / jour dans la nouvelle station Gare d'Oullins

LE MéTRO B

20 000 voyageurs / jour dans la nouvelle station Gare d'Oullins

Le prolongement du métro B à Oullins fait le plein. Déjà près de 20 000 voyageurs transistent chaque jour dans cette nouvelle station du métro B connectée au pôle bus et à la gare TER. Un vrai succès !

Lire la suite

Derniers travaux au pôle multimodal Gare d'Oullins

DERNIERS TRAVAUX AU PôLE MULTIMODAL GARE D'OULLINS

Derniers travaux au pôle multimodal Gare d'Oullins

Le nouveau pôle multimodal Gare d'Oullins disposera en mars 2014 d'un nouvel accès pour permettre le passage des automobilistes sous les voies ferrées de la SNCF. Les travaux sont en cours pour une livraison en mars 2014...

Lire la suite

Le métro B arrive à Oullins !

LE MéTRO B ARRIVE à OULLINS !

Le métro B arrive à Oullins !

Mercredi 11 décembre 2013 : le prolongement de la ligne B du métro a été mis en service pour rejoindre la station Gare d’Oullins, son nouveau terminus !
Ce véritable pôle multimodal regroupe sur un même lieu : métro, gare routière, Parcs Relais, gare SNCF et parking vélos.
Plus de 20 000 voyageurs quotidiens supplémentaires sont attendus...

Lire la suite

La nouvelle station Gare d'Oullins se dévoile

LA NOUVELLE STATION GARE D'OULLINS SE DéVOILE

La nouvelle station Gare d'Oullins se dévoile

Près de 10 000 personnes ont visité la nouvelle station Gare d'Oullins vendredi 4 et samedi 5 octobre en avant première.
Les visiteurs ont pu déambuler dans la station dont le design et le choix des matériaux ont particulièrement été soignés. Films, exposition et animations ont rythmé ces deux journées exceptionnelles...

Lire la suite

Chiffres Clés

10

stations

7,7 Km

de tracé

3 min

de fréquence en heure de pointe
(4 min 17 en heure creuse)

Mémos

Les rames de métro font peau neuve

En savoir plus

 

Direction Oullins

Le métro se prolonge et franchit le Rhône. En savoir plus

 

Le pilotage automatique

En 2013, avec l'occasion du prolongement de la ligne B à Oullins, les rames disposent du système de pilotage automatique (PA).

En images

Plan Lignes Fortes Lyon Villeurbanne
Plan Lignes Fortes Lyon Villeurbanne
Voir l'infographie >

Vos trajets

Gagnez du temps en connaissant les horaires de passage de la ligne B à l'arrêt de votre choix. Renseignez-vous sur tcl.fr

Le prolongement à Oullins

Cette réalisation est inscrite au PDU (Plan des déplacements urbains). Ce projet et a été délibéré par les élus du SYTRAL en décembre 2005. Unique chantier "Métro" du plan de mandat 2008/2014, il représente plus de la moitié du budget d’investissement (soit 222 M€).

Moins de pollution, une agglomération agréable à vivre :

4 000 t de CO2 en moins chaque année , 15 500 voitures en moins !

Un pôle multimodal au terminus avec :

  • la station de métro,
  • la gare SNCF,
  • deux parcs-relais TCL de 450 places,
  • une gare de bus de 4 500 m².

    + d'infos : sur le pôle multimodal


 

Une ligne de métro performante

  • Des déplacements faciles :
    Les habitants du Sud-Ouest de Lyon pourront rejoindre le centre de l’agglomération en moins de 15 min grâce à un mode de transport performant, rapide et fiable.
  • EN 2020 : la ligne B sera automatique !
    A l’occasion du prolongement, la ligne B deviendra intégralement automatique à horizon 2020 avec de nouvelles rames.

Un nouveau souffle pour le quartier Oullins - La Saulaie

  • Un quartier entièrement rénové :

Le nouveau terminus à Oullins se trouve dans le quartier de La Saulaie. SItué dans le prolongement naturel du Confluent et de Gerland, ce quartier fait partie du projet de renouvellement urbain programmé par la Communauté urbaine de Lyon.

+ Consultez le site du Grand Lyon.

Et plus tard...

  • Un nouveau prolongement ?
    Des études sont en cours pour une extension de la ligne B vers le pôle hospitalier Lyon Sud.

Vidéos

Prolongement du métro B à Oullins : LE FILM
Prolongement du métro B à Oullins : LE FILM
Voir la vidéo >

Mémo

Le prolongement de la ligne B du métro c’est :

  • Un investissement fort du SYTRAL : 222 millions d’euros
  • Un + pour la qualité de l’air avec 15 500 véhicules en moins dans l’agglomération
  • Des techniques exceptionnelles mobilisées pour réaliser un tunnel monotube de 1,4 km dont plus de 300 m en sous-fluvial.
  • Des connexions simples entre le métro, le train, le bus et la voiture grâce au pôle multimodal

Un pôle bus

Avec l’arrivée du métro B à Oullins le 11 décembre 2013 :
Les lignes 11, 12, 14, 18, 78 et 88 ont désormais leurs terminus à la Gare d’Oullins.

Toutes les publications sur le métro B

Toutes les vidéos sur le métro B

Publications

Métro B Journal Cap sous le Rhône n°13
Métro B Journal Cap sous le Rhône n°13
Lire >

Le nouveau pôle multimodal Gare d'Oullins

Mise en service le 11 décembre 2013, la nouvelle station Gare d'Oullins accueille chaque jour près de 20 000 voyageurs. Implantée à 20 mètres de profondeur, sur une longueur de 80 mètres et une largeur de 25 m, la station est organisée sur deux niveaux : la mezzanine et les quais. Les matériaux choisis pour habiller la station Gare d'Oullins sont parfaitement adaptés à cet espace public. Marbre, acier patiné, inox, granit au sol, sont inaltérables et faciles d'entretien.

Diaporamas Afficher le diaporama en plein écran

Le nouveau pôle multimodal Gare d'Oullins
  • Métro B - station Gare d'Oullins
    1/28

    La passerelle permet de relier la station de métro à la gare TER

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    2/28

    La passerelle permet de relier la station de métro à la gare TER

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    3/28

    En mémoire du chantier du prolongement de la ligne B, un morceau de la roue de coupe du tunnelier est exposé sur le parvis du pôle multimodal.

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    4/28

    La nouveau pôle multimodal Gare d'Oullins

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    5/28

    Le pôle bus assure une connexion performante avec la station de métro Gare d'Oullins et la gare TER

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    6/28

    Les voyageurs peuvent acheter leur titre de transport ou recharger leur carte sur les bornes E-Técély. Depuis la station de métro, ils peuvent aussi rejoindre la gare TER en empruntant la passerelle.

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    7/28

    Le pôle bus assure une connexion performante avec la station de métro Gare d'Oullins et la gare TER

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    8/28

    Le pôle bus assure une connexion performante avec la station de métro Gare d'Oullins et la gare TER

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    9/28

    Le pôle bus assure une connexion performante avec la station de métro Gare d'Oullins et la gare TER

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    10/28

    Le pôle bus assure une connexion performante avec la station de métro Gare d'Oullins et la gare TER

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    11/28

    Le pôle bus assure une connexion performante avec la station de métro Gare d'Oullins et la gare TER

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    12/28

    Le pôle bus assure une connexion performante avec la station de métro Gare d'Oullins et la gare TER

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    13/28

    Le pôle bus assure une connexion performante avec la station de métro Gare d'Oullins et la gare TER

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    14/28

    Situées aux quatre points cardinaux, les entrées de la station sont construites en béton et habillées d’acier.

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    15/28

    Situées aux quatre points cardinaux, les entrées de la station sont construites en béton et habillées d’acier.

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    16/28

    Le pôle bus assure une connexion performante avec la station de métro Gare d'Oullins et la gare TER

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    17/28

    Le pôle bus assure une connexion performante avec la station de métro Gare d'Oullins et la gare TER

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    18/28

    Le pôle bus assure une connexion performante avec la station de métro Gare d'Oullins et la gare TER

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    19/28

    Le pôle bus assure une connexion performante avec la station de métro Gare d'Oullins et la gare TER

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    20/28

    Le pôle bus assure une connexion performante avec la station de métro Gare d'Oullins et la gare TER

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    21/28

    Le pôle bus assure une connexion performante avec la station de métro Gare d'Oullins et la gare TER

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    22/28

    Entrée de la station de métro B Gare d'Oullins

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    23/28

    La passerelle permet de relier la station de métro à la gare TER

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    24/28

    Sur les quais, des sièges en bois massif assurent une assise aux voyageurs en attente.

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    25/28

    Usagers empruntant les escaliers mécaniques de la station métro .

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    26/28

    Les accès pour les départs sont facilement repérables grâce à la couleur rouge.

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    27/28

    Chaque jour, 20 000 voyageurs transistent par la nouvelle station Gare d'Oullins !

  • Métro B - station Gare d'Oullins
    28/28

    Chaque jour, 20 000 voyageurs transistent par la nouvelle station Gare d'Oullins !

Le parvis et les 4 entrées de la station

Les entrées de la station sont situées aux quatre points cardinaux. Elles sont construites en béton et habillées d'acier qui se patine naturellement au fil du temps, d'une teinte rouille.

 

La mezzanine :

En mezzanine, quatre bornes situées à proximité des ascenseurs permettent l'achat des titres de transport.
Les murs sont recouverts de marbre blanc (Carrare) et les faux plafonds suspendus en inox reflètent la lumière dans ce vaste espace. Des spots à LED basse consommation intégrés dans le plafond, illuminent la mezzanine 

Les quais :

Les quais et les accès aux sorties sont larges afin de fluidifier les déplacements et d'offrir des parcours simples, facilement repérables et identifiables grâce à deux couleurs distinctes :

  • le vert pour les arrivées
  • le rouge pour les départs.

Sur les quais, des sièges en bois massif assurent une assise aux voyageurs en attente.


Les équipements pour l'accessibilité : 

  • La station est desservie par quatre escaliers mécaniques et trois ascenseurs sonorisés, équipés de boutons en relief et en braille permettant un accês facilité aux personnes mal ou non voyantes ainsi qu'aux personnes à mobilité réduite.
  • Deux panneaux d'information dynamique renseignent le public sur l'état du trafic et le temps d'attente des deux prochaines rames.
  • Pour favoriser la fluidité des arrivées et des départs des voyageurs, les quais sont équipés de dalles podotactiles signalant par un relief la proximité du quai et de dalles carrées de pré-repérages permettant aux usagers de se positionner à hauteur des portes.

Le pôle multimodal : faciliter les connexions entre les modes de transports

Située sur le site des anciens ateliers SNCF de la Saulaie, la station Gare d’Oullins s’intégre au cœur d’un pôle multimodal facilitant les échanges entre les différents moyens de transports et de connexions : Métro, Bus, TER , parcs-relais.
la station de métro (à gauche) et la station TER (à droite)

Le pôle multimodal Gare d’Oullins c’est :

  • une station de métro (accueillant chaque jour 20 000 voyageurs),
  • une gare TER,
  • une gare bus,
    Elle rassemble toutes les lignes de bus qui desservant le sud-ouest de l’agglomération (lignes 11, 12, 14, 15, 17, 18, 78, 88) afin d’assurer une connexion multimodale performante avec le métro et le TER
  • deux parcs relais TCL,
    le premier de 120 places est situé au nord de la station. Il est exclusivement réservé aux abonnés TCL Citypass ayant souscrit l’abonnement spécifique à ce parc-relais. Le second de 330 places, situé au sud de la station est ouvert à tous les clients du réseau TCL.
  • et un Relais Info Service (RIS) :
    Il accueille les clients souhaitant des informations sur le réseau (itinéraires, horaires, plans, tarifs…), les différents points de vente, le fonctionnement de la carte Técély, etc…
    Horaires d'ouverture : du lundi au vendredi de 7h à 20h30 et le samedi de 9h à 20h30

 

La nouvelle desserte du pôle :

La rue de la République sera prolongée sous la voie ferrée pour desservir plus efficacement le nouveau pôle multimodal à l'été 2014. Le passage par la rue Pierre Sémard sera alors supprimé (voir photomontage ci-contre).

Le savez-vous ?

Aux côtés du SYTRAL , les différents partenaires du projet (La Région Rhône-Alpes, la SNCF, RFF, le Grand Lyon et la Ville d’Oullins) ont travaillé main dans la main afin de coordonner leurs interventions pour permettre aux voyageurs de passer d’un mode de transport à l’autre en toute sécurité l’arrivée du métro le 11 décembre 2013

Le savez-vous ?

Le parc relais d'Oullins propose aux abonnés TCL 40 places de vélos. Ce service est possible après inscription auprès d'Allô TCL au 04 26 10 12 12.

En souvenir...

...de ce chantier exceptionnel

La roue de coupe du tunnelier s’expose :
Un morceau de la roue de coupe du tunnelier qui a permis de creuser le tunnel du prolongement est exposée de manière pérenne sur le parvis de la station. Une pièce, repeinte de ses couleurs d’origine représentant 1/5e de la roue de coupe initiale qui mesurait 9,50 mètres de diamètre et pesait 128 tonnes.

Chiffres clés

2013 mise en service

1500 à 2000 voyageurs/jour attendus en gare TER d'Oullins

20 000 voyageurs /jour attendus en station de métro Gare d'Oullins

450 placesproposées dans les 2 parcs relais

 

Vidéos

Film de présentation du pôle multimodal de Oullins Gare (2min27)
Film de présentation du pôle multimodal de Oullins Gare (2min27)
Voir la vidéo >

Publications

Métro B Journal Cap sous le Rhône n°10 - spécial pôle multimodal
Métro B Journal Cap sous le Rhône n°10 - spécial pôle multimodal
Lire >

Retour sur le creusement du tunnel sous le Rhône

Traverser le Rhône ! Ce fut la grande particularité du projet du prolongement de la ligne B à Oullins. Pour construire une galerie souterraine à plus de 15 mètres sous le lit du fleuve, le SYTRAL a choisi d’utiliser un « tunnelier ». En septembre 2010, cette spectaculaire machine, capable de creuser et construire dans le même temps, a commencé sa course d’1,4 kilomètre entre Lyon Gerland et Gare d’Oullins. De part et d’autre, d’imposants ouvrages : un puits d’entrée dans le Parc de Gerland, une station de métro, un puits de ventilation à Gerland et un puits de sortie en plein centre-ville d’Oullins. Des chantiers d’exception qui ont mobilisé des savoir-faire et techniques peu courantes en travaux publics !

Pour relier les stations "Stade de Gerland" à "Gare d'Oullins", le métro B a franchi le Rhône. Le passage sous-fluvial a entraîné la mise en œuvre de plusieurs techniques de creusement adaptées aux différentes géologies des sols traversés (sol meuble gorgé d’eau sous le Rhône

Plusieurs techniques de creusement :

La méthode de la tranchée couverte :

Une tranchée couverte de 360 mètres a été réalisée entre la station "Stade de Gerland" et le puits d’entrée du tunnelier situé dans le Parc de Gerland. Cette méthode permet de passer, en pente douce, de 7 à 20 mètres de profondeur. Cette technique est utilisée pour des creusements peu profonds, en zone urbanisée.

+ d'infos : téléchargez les pages
24 à 29 du Carnet technique n°1

Le creusement par tunnelier :

Pour passer sous le Rhône, le SYTRAL a choisi d’utiliser un tunnelier monotube à pression de boue. Il s'agit d'une véritable usine souterraine dont particularité est de creuser et construire simultanément le tunnel du métro. Cette machine a été spécialement conçue par une socièté allemande en fonction des études géologiques et géotechniques menées au préalable.

 Hommes du chantier procédant à des tirs de mineLe creusement par tirs de mine :

Pour retirer le tunnelier de terre, un « puits de sortie » a été creusé au carrefour de la rue Orsel et de la Grande Rue d’Oullins.
Ce puits de 18 mètres de diamètre et 30 mètres de profondeur a été creusé à l’aide de deux méthodes : la méthode Lutécienne pour les 8 premiers mètres et les tirs de mine.

+ d'infos : téléchargez les pages 36 à 41 du Carnet technique n°1

Le tunnelier, une usine souterraine :

Le tunnelier est une spectaculaire machine de 9,5 m de diamètre et de 70 m de long est une véritable usine souterraine. Le tunnelier creuse le terrain et construit, simultanément le tunnel du métro.

Une roue de coupe qui grignotte le sous-sol :

La technique de creusement repose sur l’action de la roue de coupe située à l’avant de la machine.
Pour creuser les 1,4 km de tunnel, une roue de coupe de 9,5 m de diamètre est équipée de 57 molettes et 150 couteaux. La lame des molettes pénètre dans la roche, l’use et la brise sous l’action de la roue. Les déblais sont soulevés et récupérés lors de la rotation puis transférés.

Fonctionnement du tunnelier :

1. La phase de creusement

Le tunnelier envoie de la boue bentonite (boue argileuse) sous pression à l’avant de la roue pour colmater le sous-sol et assurer sa stabilité. La tête du tunnelier tourne et avance en même temps. Il prend appuie sur des voussoirs grâce à des vérins de poussées et creuse le terrain sur 1,80 m. 

2. La phase d’évacuation

Pendant que le tunnelier avance, les déblais mélangés à la bentonite sont aspirés, grâce à un système hydraulique par des canalisations et rejoignent la centrale de traitement de boue à Gerland.

3. La phase de construction du tunnel

Tous les 1,80 m, le tunnelier s’arrête, rétracte les vérins de poussée et la pose des voussoirs peut commencer. A l’aide d’une ventouse, l’érecteur saisit les voussoirs stockés à l’intérieur du tunnelier et les place autour de la paroi pour former un anneau dans le tunnel. Une fois l’anneau mis en place, la machine reprend appui sur les voussoirs pour avancer grâce à ses 30 vérins dont la force de poussée atteint 600 tonnes. Le creusement peut alors reprendre sur les 1,80 m suivants.

+ Plus d'infos : téléchargez les pages 42 à 79 du Carnet technique n°1

Chiffres clés

1,4 km de galerie creusée avec le tunnelier

un tunnel à - 20 m en moyenne sous le lit du fleuve

70 000 m3 de déblais escavés soit 140 000 t

Publications

Carnet n°1 Avril 2012
Carnet n°1 Avril 2012
Lire >

Et les déblais ?

Sur son parcours, le tunnelier a rencontré différents types de sols. Afin de creuser de façon homogène et régulière, de la bentonite (boue argileuse) est injectée avec de l’air comprimé à l’avant du tunnelier pour consolider et stabiliser le front de taille et permettre, dans un deuxième temps, l’extraction des déblais.
Les pompes de la centrale assurent deux rôles :
• alimenter en boue en permanence la tête du tunnelier pendant le creusement,
• rapatrier les déblais excavés en surface.
La boue assure le colmatage du terrain à l’avant du tunnelier dans un milieu gorgé d’eau.
Les matériaux excavés par le tunnelier sont renvoyés à la surface du chantier par des conduits pressurisés.

Vidéos

Film de présentation du puits Orsel (5min35)
Film de présentation du puits Orsel (5min35)
Voir la vidéo >
Rétrospective sur le creusement du tunnel (9min36)
Rétrospective sur le creusement du tunnel (9min36)
Voir la vidéo >

Publications

Métro B Journal Cap sous le Rhône n°4 - spécial tunnelier
Métro B Journal Cap sous le Rhône n°4 - spécial tunnelier
Lire >

Publications

Fonctionnement tunnelier et de la centrale de boue
Fonctionnement tunnelier et de la centrale de boue
Lire >

L'équipement du tunnel du métro B

L'équipement du tunnel du métro B a consisté à poser les rails, électrifier la ligne, installer la signalisation ferroviaire, installer le pilotage automatique ainsi que les équipements de sécurité.

Les équipements de signalisation ferroviaire, traction et pilotage automatique :

La signalisation indique les positions des rames dans le tunnel (en interstation) et dans les stations. Elle est reliée au pilotage automatique et au Poste de Commandes Centralisées via le système de transmission.

Les équipements d’intervention d’urgence et d’évacuation :

Les coffrets pompiers comportent des prises électriques et des disjoncteurs destinés aux équipes d’intervention. Ils sont placés tout le long du tunnel. Conformément à la dernière mise à jour de la réglementation, ce tunnel est équipé de deux passerelles métalliques permettant l’évacuation des usagers. En cas d’urgence, des rupteurs placés le long des voies et en station permettent de couper l’alimentation électrique. Tous les 100 mètres, des téléphones sont en lien avec le Poste de Commandes Centralisées (PCC).

Système de désenfumage :

Le système de désenfumage se compose de huit grands ventilateurs placés dans les puits de ventilation (4 puits de ventilations : 2 à Gerland, 2 à Oullins) et dans les stations. Six accélérateurs de fumée sont installés entre chacun de ces puits. Les accélérateurs poussent les fumées dans un sens ou l’autre du tunnel en fonction du positionnement de l’incendie.

La pose des rails :

Les rails ont été posés dans le tunnel entre l’été 2011 et le printemps 2012. Précision, patience, savoir-faire, la pose des rails est une étape essentielle du chantier.

Les 5 étapes de la pose des rails :

1 - Tous les éléments de la voie sont acheminés dans le tunnel par le puits d’entrée situé dans le parc de Gerland.

2 - Les traverses sont posées tous les 90 cm. Chaque espacement est contrôlé.

3 - Les segments de rails sont soudés les uns aux autres grâce au procédé de soudure aluminothermique (.
LE SAVEZ-VOUS ? 1650 soudures ont été réalisées !

4 - Après la soudure, le réglage en hauteur, au millimètre près, est réalisé et contrôlé par une équipe topographique.

5 - Lorsque tous les contrôles ont été validés, le béton de calage est coulé.

Le système de pilotage automatique

Peu de personnes le savent, mais bien qu’il y ait un conducteur, le métro de la ligne B, tout comme celui de la ligne A, est piloté automatiquement depuis sa mise en service en 1978. Ce système permet de programmer le fonctionnement de chaque rame pour la journée : contrôles de la vitesse, du freinage, du temps d’arrêt en station, etc.

Le conducteur a un rôle essentiel : il veille au bon déroulement des montées/descentes des passagers en station et peut reprendre la main à tout moment sur le pilotage, en cas de défaillance.

Le SYTRAL a souhaité que puisse être installé un nouveau système de pilotage automatique qui permette, à terme, une augmentation de fréquence avec l’achat de nouvelles rames. Démarrée en 2009, la conception de ce nouveau système puis son intégration au matériel existant (équipement des rames et du tunnel) constituent un véritable défi technique.
Son fonctionnement est basé sur le principe des cantons déformables (voir Cap sous le Rhône n°12 en téléchargement dans la rubrique « Publications » ci contre) qui permet d’injecter plus de rames sur la ligne, d’augmenter le nombre de passagers transportés et de supprimer tout risque de collision. La plus grosse difficulté : faire coexister en toute sécurité, pendant une période transitoire, 2 types de pilotages automatiques. Le nouveau système devra en effet s’adapter aux anciennes rames le temps qu’elles soient progressivement remplacées par des rames sans conducteur à partir de 2020.

Publications

Métro B Journal Cap sous le Rhône n°11 - spécial sécurité et accessibilité
Métro B Journal Cap sous le Rhône n°11 - spécial sécurité et accessibilité
Lire >

Publications

Métro B Journal Cap sous le Rhône n°8 - spécial pose des rails
Métro B Journal Cap sous le Rhône n°8 - spécial pose des rails
Lire >

Publications

Métro B Journal Cap sous le Rhône n°12
Métro B Journal Cap sous le Rhône n°12
Lire >

Station Hénon Station HénonLa ligne de métro C a la particularité de fonctionner à double régime : comme un métro ferroviaire normal entre Cuire et Croix-Rousse et à crémaillère entre Hôtel de Ville et Croix-Rousse (avec une portion de pente à 17% en tunnel profond émergeant à la station Croix-Paquet).

Circulant en moyenne à 16,6 km/h, la ligne C permet jusqu'à 34 703 voyages/jour en moyenne.

Le matériel roulant

Nombre de rames en circulation en heure pleine = 4 ramesStation Hénon Station Hénon
Nombre de rames en parc = 5 rames
Alstom Vevey (MCL 80 Métro Crémaillère Lyon année 1980), livrées en 1984

Capacité voyageurs : 252 places dont 104 assises

Dépôt
Atelier Hénon

 Un peu d'Histoire

1974 : Mise en service du tronçon Croix-Paquet > Croix-Rousse

1978 : Mise en service de l'extension Croix-Paquet > Hôtel de Ville

1984 : Mise en service de l'extension Croix-Rousse > Cuire

Chiffres clés

5

stations

2,4 Km

de tracé

5m 30 s

de fréquence

En image

Vos trajets

Gagnez du temps en connaissant les horaires de passage de la ligne C à l'arrêt de votre choix. Renseignez-vous sur tcl.fr

Rame métro D Rame métro DLa ligne D fonctionne en pilotage automatique avec le système MAGGALY (Métro Automatique à Grand Gabarit de l'Agglomération Lyonnaise), elle fut l'une des premières lignes de métro à grand gabarit en pilotage automatique intégral au monde ! L'automatisme intégral (sans conducteur) est réalisé via l'informatisation des fonctions de pilotage, pouvant être contrôlé par le Poste de Commande Centralisée (PCC) et le dispositif de sécurité.


Cette ligne est la plus profonde des lignes du métro lyonnais. Sa réalisation a constitué une grande première en France avec la technique de tunnel foré de Guillotière jusqu'à Gare de Vaise (avec un passage sous le fleuve Rhône et la rivière Saône, et sous la colline de Fourvière) et en tranchée couverte de Guillotière à Gare de Vénissieux.


La ligne D se distingue aussi par la conception de ses stations. Celles-ci ont été réalisées par 11 architectes soucieux de leur apporter une identité propre, adaptée à l'histoire ou à l'ambiance du quartier et accueillant des œuvres d'art.

Le matériel roulant

Nombre de rames en circulation en heure pleine = 30 rames
Nombre de rames en parc = 36 rames
Alstom MPL 85
(Métro Pneu Lyon année 1985)

Capacité voyageurs : 325 places (prise en compte des réaménagements) dont 72 assises

Dépôt
Atelier du Thioley

Un peu d'Histoire

1991 : Mise en service du tronçon Gorge de Loup > Grange Blanche

1992 : Mise en service de l'extension Grange Blanche > Gare de Vénissieux

1997
: Mise en service de l'extension Gorge de Loup > Gare de Vaise

 

Chiffres clés

15

stations

12,5 Km

de tracé

1 min 41

de fréquence en heure de pointe
(3 min en heure creuse)

300 000

voyages réalisés par jour


Vos trajets

Gagnez du temps en connaissant les horaires de passage de la ligne D à l'arrêt de votre choix. Renseignez-vous sur tcl.fr

Mémos

Les rames de métro font peau neuve

En savoir plus

En image

Vidéos

Pilotage Automatique Intégral
Pilotage Automatique Intégral
Voir la vidéo >

Diaporamas

Au départ de Saint-Jean dans le Vieux-Lyon, les deux funiculaires desservent des quartiers différents sur une pente pouvant atteindre 31 %.

La ligne Saint Just

Avec un tracé d'une longueur de 0,8 km, Elle relie la station Saint Jean (correspondance métro ligne D) à la station Saint Just.  Avec sa vitesse de 11,5 km/h, elle comptabilise jusqu'à 9 100 voyages/ jour. Elle permet aux lyonnais de se rendre au musée gallo-romain, ainsi que son amphithéâtre, et dans le quartier Saint Just (3 stations).

La ligne Fourvière

Seulement 2 stations et 0,4 km de tracé et pourtant cette ligne de funiculaire comptabilise jusqu'à 4950 voyages/ jour. Elle donne la possibilité aux lyonnais de se rendre à l'esplanade de la Basilique notre dame de Fourvière qui domine la ville.

Le matériel roulant

4 rames types Von Roll

Capacité voyageurs
Funiculaire Saint-Just : 216 places dont 32 assises
Funiculaire Fourvière : 70 places dont 19 assises

Un peu d'Histoire


1878 : Mise en service du funiculaire Saint-Jean > Saint-Just

1900 : Mise en service du funiculaire Saint-Jean > Fourvière

Funiculaire et Crémaillère 

Du latin "funis"  (corde), le funiculaire est un chemin de fer destiné à gravir des pentes. Les voitures qui font le va-et-vient entre la gare basse et la gare haute sont tractées par un câble qui les relie. Ce câble est actionné lui-même par un treuil, à vapeur ou électrique, situé en gare haute.

Le terme Crémaillère désigne un chemin de fer classique dont la voie est équipée d’un rail central supplémentaire denté qui peut revêtir des formes diverses. Sur ce rail vient s’enclencher une (ou plusieurs) roue(s) motrice(s) dentée(s) faisant partie intégrante du système de traction. Ce qui permet de franchir des rampes allant de 6 % à 48 % dans es cas extrêmes.


Chiffres clés

5

stations

5 min

de fréquence en heure de pointe
(10 min en heure creuse)

1,2 km

de tracé

Diaporamas

En images

Plan Lignes Fortes Lyon Villeurbanne
Plan Lignes Fortes Lyon Villeurbanne
Voir l'infographie >

Vos trajets

Gagnez du temps en connaissant les horaires de passage des funiculaires à l'arrêt de votre choix. Renseignez-vous sur tcl.fr