Le partage de la voirie

Facebook Twitter Google+

Pour un meilleur partage de l’espace public

Une volonté politique forte pour un meilleur partage de l’espace public.

HervouetLe PDU a permis d'acter et de mettre en œuvre le principe général de partage de la voirie, afin de rééquilibrer l'occupation de l'espace public.

L'essor du tramway à Lyon :

  • En 2000, la réalisation des premières lignes de tramway, T1 et T2, a constitué un signal politique fort pour un meilleur partage de la voirie.
    Des voies dédiées à la voiture ont ainsi laissé place au tramway (exemple : sur l'avenue Berthelot).
  • Par la suite, le développement de couloirs de bus a favorisé un meilleur partage de la voirie.

 

Une plus grande place pour les modes doux :

Le plan mode doux, adopté en 2009, et l’expérimentation de plans piétons, illustrent une politique d'aménagement des espaces publics en faveur des piétons et des vélos. Plusieur actions sont menées : 

  • Velo’V : première offre de vélos en libre-service sur l'agglomération lyonnaise mise en place à aussi grande échelle en France.
  • Développement de nombreux aménagements cyclables.
  • Aménagements piétons et vélos sur les berges du Rhône et de Saône.

 

Si l’automobile reste associée à une idée de liberté et d’autonomie, les transports collectifs sont désormais considérés comme indispensables, et le vélo bénéficie d’un fort capital sympathie. Autant de signes forts de l'adhésion des habitants à cette politique de mobilité fondée sur un meilleur partage de l’espace public.

PDU : Plan de Déplacements Urbains

Chiffres clés

150 km

de couloirs bus horizon 2014

490 km

de piste cyclable

50 000

abonnés Velo’V

Publications

PDU Suivi évaluatif partage de la voirie

PDU Suivi évaluatif partage de la voirie
Lire >