• Accueil
  • La mobilité de demain
  • Le développement durable et la santé publique

Le développement durable et la santé publique


Facebook Twitter Google+

Les transports publics sont naturellement favorables au développement durable.

  • Du point de vue économique : ils favorisent le dynamisme des territoires en les desservant. Ils constituent un atout pour le tissu économique. Les réseaux et services pilotés par le SYTRAL emploient près de 6 000 personnes sur le territoire. Les investissements réalisés profitent en majorité aux entreprises locales.
  • Du point de vue social : ils permettent de créer, de maintenir ou de dynamiser les liens sociaux. Depuis 2000, le SYTRAL insère dans tous les marchés publics conséquents des clauses d'insertion sociale. Par ailleurs, il soutient des dispositifs d'insertion comme celui des AMIS (Accés Médiation Information Sécurité) qui permet le retour à l'emploi d'environ 200 personnes en difficulté tous les ans sur le réseau TCL.
  • Du point de vue environnemental : ils contribuent à préserver une bonne qualité de l'air. C'est particulièrement vrai sur les réseaux urbains et sur les services à traction électrique comme Rhônexpress. Sur le réseau TCL, 3/4 des déplacements sont effectués sur un mode électrique (métro, tram, trolleybus) ce qui permet d'assurer plus de 25 % des déplacements dans le centre de l'agglomération et de ne générer que 3 % de la pollution atmosphérique.

Le SYTRAL expérimente les nouvelles technologies disponibles sur les véhicules (notamment dans le cadrede la loi de transition énergétique pour les véhicules à faible émissions) : bus hybrides, électriques...

Le bilan carbone du réseau TCL :

Le SYTRAL fait réaliser tous les ans le Bilan Carbone du réseau TCL.
Pour l'année 2014, les émissions carbonées imputables aux seules énergies de traction s'élèvent à 37,2 gCO2 / km. passager. À titre comparatif, les émissions du parc automobile moyen sont estimées à 239 gCO2 / km. passager, soit 6,42 fois supérieures.