• Accueil
  • Les projets TCL
  • Etudes tramway T6 nord

Etudes tramway T6 nord

Fin de la concertation sur le projet T6 Nord !

La concertation préalable sur le projet de prolongement du tramway T6 Nord entre Hôpitaux Est > La Doua s’est clôturée le vendredi 14 juin 2019. Merci à tous les participants ! 730 avis ont été déposés.
Prochaine étape : le bilan de la concertation à l’automne 2019 !

Depuis le 2 mai dernier, Le SYTRAL a organisé une concertation préalable pour permettre aux habitants, usagers et acteurs du territoire de dialoguer, d’échanger sur les études en cours, de s’informer et de s’exprimer. Un dispositif complet a été mis en place : documents d’information, site internet du projet, réunions publiques, rendez-vous d’acteurs…

Retour sur une concertation riche en échange !

Voici les chiffres de participation du dispositif de concertation :

  • 43 jours d’échanges et de contributions,
  • 2 réunions publiques ouvertes à tous et 2 rendez-vous d’acteurs
  • et 730 avis ont été déposés dans les registres disponibles en mairie et en ligne sur le site du SYTRAL pendant la concertation !

 

Voici les principaux sujets abordés lors des échanges :

  • L’intégration urbaine du prolongement de la ligne de tram T6
  • Les variantes de tracés (ainsi que les tracés alternatifs proposées)
  • Le positionnement des stations
  • Les usages de l’espace public.

 

Et maintenant ?

Place à la rédaction du bilan de la concertation. Il permettra d’alimenter le programme de l’opération ainsi que les futures études et sera joint au dossier de concertation publique.

Voir aussi

Récemment

DERNIÈRE LIGNE DROITE POUR T6 !

Dernière ligne droite pour T6 !

15 juil. Le 15 juillet ont débuté les essais de la nouvelle ligne de tramway T6. Ils se déroulent dans un premier temps sur le bd Pinel, puis s'étendront au reste de la ligne à partir du 29 juillet.

Lire la suite

Réflexions sur les enjeux de la gratuité pour le réseau TCL

RÉFLEXIONS SUR LES ENJEUX DE LA GRATUITÉ POUR LE RÉSEAU TCL

Réflexions sur les enjeux de la gratuité pour le réseau TCL

12 juil. Le SYTRAL a fait appel au Laboratoire Aménagement Economie Transport (LAET) pour mener une étude d’impact de la mise en place de la gratuité du réseau TCL.

Lire la suite

Bilan de la Coupe du Monde Féminine de football

BILAN DE LA COUPE DU MONDE FÉMININE DE FOOTBALL

Bilan de la Coupe du Monde Féminine de football

11 juil. Partenaire historique des événements majeurs de Lyon, le SYTRAL a mis en place un dispositif performant de desserte du stade et habillé, pour l’occasion, le réseau TCL aux couleurs de cette compétition au rayonnement international.

Lire la suite


Facebook Twitter Google+

Le projet de prolongement du tramway T6 au Nord (Hôpitaux Est > La Doua)

Le SYTRAL prépare l’avenir de notre territoire en réalisant des études pour le développement du réseau de transport, poursuivant son objectif de maillage et de desserte des pôles d’habitat et d’activités de l’agglomération.

Les études du prolongement de la ligne de tram T6 sur le secteur Hôpitaux Est > La Doua sont inscrites au plan de mandat 2015 – 2020 du SYTRAL. Ces études sont réalisées dans la continuité de la future ligne T6 (Debourg > Hôpitaux Est) qui sera mis en service fin 2019.
Cette extension permettrait d’achever le bouclage de la première ligne de tramway en rocade, intérieure au périphérique.

Les objectifs :

  • Améliorer l’offre de transports collectifs afin de desservir et irriguer des centres de vie et les grands équipements de Villeurbanne, Bron et Lyon, et accompagner la structuration de la ville en devenir.

  • Poursuivre le maillage du réseau de transports en commun en créant une ligne de tramway en rocade efficace et connectée à l'ensemble des lignes fortes du réseau sur l’Est de l’agglomération (lignes de tramway et lignes de métro A, B et D).

  • Favoriser le report modal de la voiture particulière vers les transports en commun pour une ville plus apaisée et moins polluée.

Les aménagements :


Comme pour tous les projets structurants du SYTRAL, le prolongement de la ligne T6 s’accompagnerait :

  • d’une requalification urbaine d’aménagements de façade à façade,
  • de la création d’aménagements cyclables et piétons sur l’ensemble de son itinéraire : T6 Nord viendra compléter le maillage cyclable en proposant des aménagements sur l’ensemble de son itinéraire en cohérence avec les objectifs du PAMA et en accord avec la loi LAURE qui impose des itinéraires cyclables sur l’itinéraire du tramway. Il permettra également de créer des cheminements piétons lisibles et confortables le long du tracé.

Les stations :

Le tracé de la ligne T6 pourrait faire l’objet de l’implantation de 12 stations. Leur positionnement (soumis à concertation) est issu d’études spécifiques pour respecter une proximité avec les équipements à desservir, garantir des vitesses commerciales pertinentes et permettre une connexion optimale avec les autres modes.

Carte du tracé du tram T6 Nord et ses variantesLes quartiers desservis :

Le prolongement de la ligne constituerait un véritable levier de développement urbain de l’est de l’agglomération en reliant de grands pôles d’activités et d’enseignement : les universités (Campus LyonTech La Doua – INSA Lyon, Site hospitalier, IUT), l’Hôtel de Ville de Villeurbanne, le lycée P. Brossolette, le théâtre National Populaire (TNP) qui rayonne sur toute l’agglomération et les Hôpitaux Est.

  • Pôle hospitalier Lyon-Est
    Un secteur d’emplois important avec le centre de santé qui réunit plus de 5 000 emplois et de nombreux étudiants.

  • Quartier Grandclément
    Un secteur d’habitations et de commerces en pleine mutation et densification, porté notamment par le projet de ZAC Grandclément pour renforcer la vocation économique du quartier (Médipôle, activités liées à l’audiovisuel) et accueillir de nouveaux logements.

  • Projet urbain Gratte-ciel et centre-ville
    Un centre d’habitat et de commerces avec des caractéristiques patrimoniales majeures : développement du centre urbain, renforcement de la présence des commerces et création de nouveaux logements.

  • Pôle universitaire de la Doua
    Un des campus majeurs de l’agglomération qui regroupe 30 000 personnes (dont 25 000 étudiants), en cours de modernisation avec l’ambition d’attirer de nombreuses entreprises et de créer de nouveaux emplois. Le projet de la ligne T6 Nord s’inscrit dans l’évolution de ce secteur afin d’offrir une liaison directe entre le Campus LyonTech La Doua – INSA Lyon et ses 25 000 étudiants et le cœur de Villeurbanne.

T6 Nord serait également en interface avec des projets majeurs de développement urbain et de réaménagement de la ville : les projets urbains Genêts - Kimmerling et ZAC Grandclément, ZAC Maisons Neuves et ZAC Gratte-Ciel Nord.

Publications

Dossier de concertation T6 Nord

Dossier de concertation T6 Nord
Lire >

En chiffres

140 M€
budget global de l'opération
12
nouvelles stations
5,5 km
de nouvelle ligne
19 min
c'est le temps de parcours estimé pour relier en T6 les Hôpitaux Est à La Doua.
55 000 voyages
c'est la fréquentation quotidienne moyenne attendue sur cette nouvelle ligne.


Facebook Twitter Google+

La concertation préalable est terminée

Le SYTRAL a organisé du 2 mai au 14 juin 2019, une concertation préalable pour permettre au public de dialoguer avec le SYTRAL et ses partenaires, d’échanger sur les études en cours, de s’informer et de s’exprimer.

À l’issue de cette concertation, un bilan intégrant l’analyse et la présentation des préoccupations et attentes des habitants sera réalisé. Il permettra d’alimenter le programme de l’opération ainsi que les futures études.

Publications

Dossier de concertation T6 Nord

Dossier de concertation T6 Nord
Lire >
Avis de concertation publique

Avis de concertation publique
Lire >

Presse

Dossier de presse : concertation publique tramway T6 Nord du 2/05 au 14/06

Dossier de presse : concertation publique tramway T6 Nord du 2/05 au 14/06

Facebook Twitter Google+

Vos avis pendant la concertation du 2 mai au 14 juin 2019

Vos avis

20 résultats sur 690 - Page 1/35
1[2][3][4][5][6][Dernière]

Avis déposé par F

Le 14 juin

La concertation ne concerne que tous petits détails du tracé de la ligne projettée et il est regrettable que l’ensemble du tracé ne soit pas discuté. Il est dommage également que cette concertation n’aborde pas d’autres projets possibles / éventuels sur ce secteur : réorganisation des lignes de bus avec l’ouverture du tram T6, liaison Villeurbanne - Vaulx-en-Velin promise récemment par plusieurs élus, prolongation du métro B au nord de Charpennes, liaison cyclable nord-sud de qualité (ce n’est pas le cas actuellement), etc. Les possibilités de prolongement de cette ligne T6 vers la Cité internationale, vers St-Clair ou plus simplement vers la station IUT-Feyssine ne sont même pas évoqués !!
Par exemple, une prolongation de cette ligne T6 vers la Feyssine ne demanderait aucun chantier supplémentaire, puisque la ligne existe déjà et que le T4 s’arrêtant actuellement à Gaston Berger, le passage du T6 est tout à fait possible sur cette partie est du campus (et en renforcerait grandement sa desserte).

Il est très compréhensible qu’un certain nombre de personnes réagissent négativement sur ce tracé, car il n’apporte aucune solution pour des secteurs délaissés de Villeurbanne en matière de transports en commun (les Buers, par exemple, avec une ligne C17 qui n’attirent que des caprifs).
Il aurait été plus pertinent de nous proposer plusieurs tracés vraiment différents avec des critères essentiels permettant d’exprimer des choix éclairés. On ne connaît pas, par exemple, les différences de temps et de distances des trois variantes proposées entre le chemin du Vinatier et la gare de Villeurbanne (une des variantes présente une station suppllémentaire, le temps de parcours s’en ressent forcément, mais le dossier de concertation n’en parle pas !).

La lecture du dossier de concertation montre aussi une grande frilosité à propos de la réduction de la place de la voiture et le choix du tracé s’en ressent.
Pourtant, l’un des premiers objectifs de la création d’une ligne de tram est bien d’encourager le report modal de la voiture aux transports en commun, pour faire baisser toutes les nuisances émises par les voitures (pollutions de tous ordres, bruit, violence routière, envahissement, etc.). Ce report passe par la reprise du bien trop grand espace actuellement dédié aux voitures (circulation, stationnement) pour le passage du tram, mais aussi l’aggrandissement des espaces piétons et l’amélioration des itinéraires cyclables. Il faut d’abord faire passer le tram de manière la plus efficiente possible avant de se préoccuper de la circulation et du stationnement des automobiles. Cours Émile-Zola, route de Genas, av. Salengro et partout ailleurs, ce n’est pas au tram (et à ses utilisateurs) à s’adapter à la circulation automobile, mais bien l’inverse : les automobilistes devront s’adapter au passage du tram, avec des rues restreintes, voire interdites, à la circulation et au stationnement.

La première application réelle de ce courage serait bien sûr de piétonniser l’avenue Henri Barbusse et de faire passer le tram T6 rue Paul Verlaine, dont la circulation automobile serait réduite à une voie de desserte (encore une fois, c’est aux automobilistes de s’adapter).

Avis déposé par A...

Le 14 juin

Je suis contre le passage du t6 route de genas,que j'habite et qui est déjà bien enclavée par endroit. Je ne crois pas que la circulation serait plus fluide. Et aussi plus de bruit pour les habitants lors du passage du tramway.
Je suis donc favorable au t6 avec le tronçon le plus au nord C'est à dire celui qui rejoint le t3 par la rue Émile Decorps.
Merci

Avis déposé par F...

Le 14 juin

Je ne suis pas favorable au passage de la ligne sur la route de Genas.
La ligne T6 pourrait passer sur un tracé avec des secteurs encore à construire ou à dynamiser, attirant de nouvelles entreprises ou pôles d'activités.

Le passage route de Genas n'est pas dans ce cas et est trop enclavée (particulierement pour les nuisances sonores).

Le tracé passant par le tronçon T3 pourrait limiter l'impact (sonore, infrastructures...) de la ligne T6 sur le quartier existant.


Avis déposé par Vuillermoz Xavier

Le 14 juin

Bonjour,

Tout d'abord, poursuivre le dévelopement du tram (et du réseau TCL en général) est une très bonne chose pour l'agglomération. Je suis donc naturellement favorable à l'extension de la ligne T6.

Toutefois, plusieurs points - plus ou moins évoqués dans le dossier de concertation - sont à prendre en compte selon moi:

* Dans les points évoqués lors de la concertation: pour le passage au niveau de la gare de Villeurbanne, il est indispensable de prévoir un croisement avec les lignes T3 et RX permettant à la fois de ne pas ralentir les lignes existantes (ni la ligne T6), mais également de prévoir les branchements permettant à terme la création de nouvelles lignes pour mailler le réseau dans le futur.
Au vu des contraintes exposées sur la voirie, le passage par la route de Genas semble un compromis acceptable, et permet un éventuel tronc commun selon le mode choisi pour la future ligne centre est.
Pour l'arrivée au nord au niveau du campus, une arrivée au niveau de l'arrêt Gaston Berger semble plus simple à réaliser et permet une correspondance avec les deux lignes T1 et T4.
En revanche, il me semblerait utile de prolonger la ligne en direction de la Cité Internationale pour permettre également une desserte de ce pôle, une meilleure desserte du campus, et donner une correspondance aux nombreuses lignes de bus du secteur.

Un point en particulier manque sur la concertation et donne l'impression que le tracé est déjà décidé, c'est le passage par le centre de Villeurbanne et en particulier par la rue Barbusse.
Ce détour, pour une ligne présentée comme une ligne de rocade, ne permet ni une vitesse commerciale élevée vu le nombre de courbes présentes et le passage en zone piétonne, ni une bonne correspondance avec le métro A (l'arrêt Gratte Ciel étant un peu plus à l'est que l'avenue Barbusse).
Un passage au minimum en continuant sur la rue Verlaine, plutôt que de bifurquer, ou idéalement par Flachet, semblerait plus logique vu la mission de la ligne (le secteur Gratte Ciel étant de toute façon déjà desservi par le métro A). Par ailleurs, le passage par Flachet permettrait une liaison directe entre le campus de la Doua et l'IUT B, favorisant les trajets des étudiants entre les sites.

Enfin, une particularité est à peine évoquée dans la concertation, c'est l'éventuelle alimentation sans lignes aériennes sur le secteur Gratte Ciel: quand on voit la discretion des lignes de trolley ou de tram dans des avenues arborées comme l'avenue de Saxe, Felix Faure, ou la discretion des supports devant la Halle Tony Garnier ou le pont Raymond Barre, parler de gêne visuelle à leur propos est particulièrement exagéré.
Il n'y a d'ailleurs strictement rien d'innovant à ces systèmes (alimentation par le sol, batterie, autres), qui restent essentiellement cantonnés en France, les autres pays ayant une approche plus pragrmatique vis à vis des moyens de transport: étant donné les coûts des solutions alternatives à la LAC (estimés à plusieurs dizaines de millons d'euros sur la durée de vie des rames), il vaudrait mieux utiliser le budget correspondant pour agrandir la longueur de la ligne!
Dernièrement les systèmes d'énergie embarqué posent des problèmes d'écologie (fabrication, recyclage des batteries, poids supplémentaire à transporter), ne permet pas d'avoir un parc identique de matériel roulant sur l'ensemble du réseau, et crée des incidents d'exploitation réguliers (il suffit de rechercher le nombre de départs d'incendies dus à ces systèmes sur les villes comme Nice, Bordeaux, Tours, Angers, Reims, Orléans... Elles ont toutes connu des départs d'incendie à bord, et des perturbations régulières d'exploitation à cause du changement de mode).
Un passage par une autre rue que Barbusse réglerait à la fois la vitesse commerciale sur cette rue et la question de l'alimentation électrique.
Cordialement

Avis déposé par Thierry du jardin d'Yvonne ROBIN

Le 14 juin

Rendez le tram T6 un peu plus vert et végétalisez le parcours du Tram, pelouse entre les rails et fleurs, arbustes sur les bordures quand cela est possible.
Avec un prolongement jusqu'au parc de la Feyssine cela fera remettra de la nature en ville.

Concevez un parcours qui ne se fasse pas au détriment des autres moyen de transport (velov autolib bus...) et favorise au contraire les interconnexions avec ces moyens.

Avis déposé par M...

Le 14 juin

Étudiante, je trouve le trajet beaucoup trop long entre la guillotiere et la doua (40 à 50 min actuellement) Prolonger le t6 permettrait aux étudiants d'accéder plus rapidement aux universités lyon mais pas que : cela permettrait enfin aux lyonnais d'avoir une image plus positive de la ville de villeurbanne (considérée comme ville dortoir/sans vie), de donner un nouveau souffle à ce coin méconnu de villeurbanne. À défaut de prolonger la ligne À, prolongeons le t6

Avis déposé par jacoulet thierry

Le 14 juin

des questions restent sans réponses.
Quid des études (techniques, citoyennes
et financières) des tracés alternatives? Certes vous savez aucune obligation de réponse mais vous vous retranchez devant cette non obligation de fournir aux citoyens des réponses cohérentes et acceptables pour tous)
Pourquoi avoir engager (en demandeur caché) une étude sur l'évaluation des biens à la revente (via ORPI) des propriétés sis coté ouest de la rue Billon ?
Pourquoi dans le projet officiel du Sytral il n'y a pas mention (toujours pour la rue Billon) du droit de la Mairie sur les propriétés ouest de la rue Billon (seule la proposition A mentionne péremption sur 1,5m des biens mais rien pour la proposition B sur la partie Ouest)

Une fois encore vous n'êtes pas cohérents et transparents dans ce projet. Une obligation à comparaitre devant le tribunal administratif est dès plus normale au regard de vos manquements. Ni le PLU antérieur à 2019, ni le PLU H qui sera adopté le 19/06/19 ne mentionne ce tracé.

Vous voulez faire passer votre proposition en force, vous pouvez le faire au détriment des citoyens et administrés qui vivent depuis plus de 30 ans rue Billon, mais sachez que personne ne sera dupe.

Mme la présidente du Sytral, Monsieur le Maire de Villeurbanne,
Bien à vous.

Ps. Ayez au mois l'amabilité de répondre aux courriers et lettre AR que vous avez reçus.
Ce dernier commentaire avant fermeture du site sur l'avis des citoyens est copié et transmis en l'état aux différents journalistes du département.

Avis déposé par M...

Le 14 juin

Madame, Monsieur,

J’habite le quartier Parc du Centre jusqu’alors pour sa tranquillité. Ce projet amènera plus de passages.
Pour me rendre au travail tous les jours il n’y a pas de TCL me permettant d’y arriver, alors j’ai besoin de la voiture que j’ai du mal à garer, et je comprends qu’il y aura moins de place de parking suite à ce projet.

Ainsi je demande un tracé évitant la rue Billon qui déjà étroite sans double ligne de tram.

Cordialement

Avis déposé par B...

Le 14 juin

- Les nouveaux arrêts de tram devront être accessibles PMR sur les deux côtés
- il faut une piste cyclable comme le long du T3, pour permettre de relier en sécurité cette dernière;
- le tracé par la route de genas va déporter tout le trafic automobile dans les rues du quartier de montchat, très fréquentées par les enfants notemment;
- le tracé par Emile DECORPS permets de valoriser des zones qui pourront prochainement accueillir des logements et des activités;
- le tracé par E. DECORPS permet de maintenir la circulation automobile nécessaire à l'activité économique tout en satisfaisant les ambitions du tram pour valoriser une zone au fort potentiel;
- le tracé via le pôle pixel répond au double enjeu salariés et habitants d'une zone en développement et très mal desservie
- un arrêt place kimmerling permettrait de valoriser un secteur à potentiel et donnerait une impulsion positive à l'aménagement de cette zone

Avis déposé par ORLANDI Damien

Le 14 juin

J'ai grandi à Villeurbanne et mon père avait son cabinet d'architecture pendant près de 20 ans avenue H. Barbusse. J'habite actuellement depuis 2008 aux gratte ciel. Je dispose donc d'une certaine connaissance du quartier.
Puis ayant étudié à la Doua en habitant à Lyon 3, j'ai souffert de l inefficacité et du trop grand manque de fiabilité de la ligne 38 devenue C26.
Donc oui au tramway T6 mais non à son passage avenue H. Barbusse.
Cette avenue n'a aucune fonction circulatoire. Elle perdrait tout son attrait de coeur de ville commerçante et de lieu événementiel avec l'arrivée du tram. Pour moi c'est un non sens et une dégradation très nette du centre ville de Villeurbanne, unique pendant du centre de la ville de Lyon dans la métropole.
En ce qui concerne les alternatives, la rue Paul Verlaine me semble un bon compromis. Pour ce qui est de l'incidence sur la circulation du cours Emile Zola, n'est-ce pas cohérent avec la volonté de réduire le nombre de voitures portée par le projet de requalification en cours?
Aussi un passage Blanqui Rollet et Herminier semble de fait approprié. L'argument du nombre d'expropriations rue des bienvenus serait à peser avec celui au nord de la rue Billon pour les travaux ultérieurs reliant les gratte ciels à la Doua.


Avis déposé par SEBEK Amélie

Le 14 juin

Oui au bouclage de la ligne T6, mais non à son passage sur l'avenue Henri Barbusse. Cette avenue est très souvent piétonisée: elle se transforme alors en une place de la cité, où les Villeurbannais se rencontrent, échangent dans la bonne humeur, et où les enfants peuvent circuler sans risque. Le passage du tram sur l'avenue nous enlèvera forcément cette opportunité et cette plus value pour la ville

Avis déposé par SIDORE Sophie

Le 14 juin

Je suis contre le projet du tracé du T6.
J'habite rue Billon et je ne souhaite évidement pas voir sous mes fenêtres l'agitation, le bruit et la surfréquentation liés systématiquement à ce genre de transport.
Cette rue est très étroite et ne permet pas ce genre d'aménagement sans perturber grandement la sérénité et l'environnement des résidents.

Avis déposé par CRUSOT FREDERIC

Le 14 juin

Je suis contre le tracé du T6.
Habitant rue billon, je suis très concerné par les futures nuisances sonores et les désagréments entourant ce genre de moyen de locomotion, en voyant ce qu'est devenue lyon 7e au niveau guillotiere.
Autre considération, ou allons garé notre voiture??

Avis déposé par L'Agora pour Villeurbanne

Le 14 juin

Notre association "L'Agora pour Villeurbanne, citoyenne, écologique et solidaire" s'est saisie très tôt du sujet du prolongement de la ligne T6 et notamment a voulu porter sur la place publique (dès l'automne 2016 !) quatre tracés qui nous semblaient réalistes à l'époque. Les presque 500 Villeurbannais interrogés ont très majoritairement alors rejeté le tracé qui passait avenue Henri Barbusse (seuls 8% le mettait en 1ère position dans le choix préféré, alors qu'il recueillait 58% des rejets prioritaires) et ont préféré de loin un tracé plus à l'est, essentiellement par l'avenue des Bienvenus, voire celui passant vers le métro Flachet.
Même si une rencontre avec les services techniques du Sytral en janvier 2018 nous avait laissé espérer une diversité (ou au moins une alternative) de tracés, nous avons été très surpris de voir soumis un seul tracé "préférentiel", laissant apparaitre seulement quelques courts tronçons avec deux options envisagées.
Suite aux deux réunions publiques et à celle organisée par "Déplacements citoyens", puis à la visite en bus que vous avez organisée, nous tenons à vous confirmer notre position par cette contribution à la concertation.

Le mot « centralité » revient souvent dans vos justifications du passage du T6 avenue Henri Barbusse. Nous savons bien que le corridor n'a pas été défini par le Sytral mais vient de "commandes" antérieures (donc agence d'urbanisme, SCOT...) mais le principal intérêt de cette ligne forte n’est pas de desservir le centre de Villeurbanne, mais de relier le sud de l’agglomération (par exemple les Hôpitaux et l'université de Bron) avec le pôle universitaire de la Doua, de manière rapide, efficace et sans zig-zag !

Vous justifiez le passage par les Gratte-Ciel par la ZAC et ses 900 logements. Mais il ne s’agit pas, en grande partie, de nouveaux logements mais de remplacer des vieux logements. Pas un mot en revanche des évolutions des Buers, des nouvelles constructions sur le terrain des Sœurs, ou des nombreux immeubles qui n’arrêtent pas de remplacer des maisons individuelles à l’est de la rue Edouard Vaillant. Car c’est bien dans cette partie Est que Villeurbanne se densifie depuis des années, et non pas au centre, déjà construit. Lors de la présentation du 5 juin dernier dans vos locaux, dans la comparaison de la desserte du tracé "préférentiel" et du tracé "plus à l'est" que nous défendons, vous avez oublié de nombreux lieux publics qui seraient plus facilement accessibles par un tracé Rollet-Bienvenus : l'IUT (que d'étudiants !), la MLIS, le CCVA, la salle Raphaël de Barros, la Maison sociale de Croix-Luizet. Plus généralement, outre ces "oublis" regrettables, il semble que les estimations en termes de dessertes aient été faites à trop court terme, sans penser la ville dans 20 ou 25 ans...
Techniquement, vous admettez que ce tracé par l’avenue Barbusse comporte des contraintes, notamment la poursuite rue Billon et la ligne aérienne. Vous mettez en regard les difficultés d’un tracé plus à l’est (Antonin Perrin, Bienvenue, Jean-Baptiste Clément). Nous ne nions pas qu'un tracé plus à l’est présente aussi des difficultés. Pas forcément les mêmes ; et pas plus que le tracé Barbusse. Bien sûr, cela nécessite des choix, éventuellement en impactant plus fortement la circulation automobile, par exemple en la supprimant rue des Bienvenue, ou Antonin Perrin (en laissant évidemment un accès riverain, techniquement tout à fait possible). Mais ne serait-ce pas cohérent avec la volonté d'améliorer la qualité de l'air en réduisant la place de la voiture ? Une telle option, qui implique une volonté politique forte, n'impliquerait aucune expropriation sur la rue des Bienvenus.
Enfin, que dire de la défiguration de cette belle avenue arborée, l’avenue Henri Barbusse, qui est la "vitrine" de Villeurbanne et sur laquelle se déroulent de très nombreux événements tout au cours de l’année, et qui n’aspire qu’à devenir piétonne à 100% et sur tout l’espace. L'avenue est le théâtre de manifestations diverses une bonne vingtaine de jours dans l'année. Vouloir en faire une vitrine et un lieu de vie avec un tramway plutôt qu'avec des manifestations festives, culturelles, commerçantes ou commémoratives ? Choix aussi peu raisonnable que techniquement délicat et au surcoût peu pertinent. Une installation sur l'avenue Barbusse sans caténaires (de type APS) entrainement un surcoût important et contraindrait à un parc roulant spécifique limitant l'interopérabilité avec les autres lignes de la Métropole (en attendant le renouvellement total du parc). Le surcoût serait sans doute mieux utilisé pour d'autres aménagements urbains le long de la ligne.

Pour toutes ces raisons, nous refusons votre quasi unique tracé, qui défigurerait le centre de Villeurbanne, et implique un tracé plus sinueux, donc moins confortable, plus bruyant, plus cher à l'exploitation et un peu plus long. L'alternative Verlaine pose d'autres problèmes techniques (par exemple l'emprunt court du cours Emile Zola).

Sur le plan de l'urbanisme et de la population desservie, un tracé un peu plus à l'est via la rue des Bienvenus, tout en continuant à desservir le centre (à moins de 500m), permettrait de desservir une nouvelle population et des quartiers en devenir dans les 10-15 ans prochains (Buers, terrain des sœurs, et même l'ancien terrain du centre équestre qui pourrait devenir un parc urbain auquel il faudra se rendre ou, à défaut, un pôle d'activité...). Ce tracé permettrait même d'assurer 2 arrêts à la Doua (Einstein et Gaston Berger). La station de métro Gratte-ciel est équidistante des deux tracés en "concurrence".

Évidemment, il est également pour nous indispensable que ce projet se fasse en une seule fois, depuis les Hopitaux Est jusqu'à la Doua, quel que soit le devenir d'ACI. Un arrêt provisoire aux gratte-Ciel comme cela a été envisagé serait un non-sens.

C'est pourquoi nous vous demandons de poursuivre les études et de proposer à la concertation un autre tracé plus à l'est. Nous restons disponibles comme interlocuteur et force de propositions.

Avis déposé par F...

Le 14 juin

Bonjour,
J'habite rue Verlaine dans une propriété privée et suis concernée par le projet directement. Je suis en oûtre élue du conseil syndical de co propriété.
Si la multiplication des lignes de transports notamment de trams ou de bus en site propre est une bonne nouvelle, le projet suscite de ma part plusieurs réflexions et questions.
D'abord on se demande pourquoi une concertation car elle ne concerne que le secteur après les hopitaux ( où se dégage déjà dans votre présentation une nette préférence pour la route de Genas) et l'autre bout de la ligne sur le campus de la Doua.
Pour ma part, j'aimerais attirer votre attention sur le fait que le passage par le petit segment de la rue St Exupéry puis par la rue Florian comporte donc deux virages quasiment à 90°. Ce qu'ailleurs, dans le secteur Blanqui par exemple, vous notez comme "giration très contrainte". Et pour un tram, qui dit virage dit freinage et donc bruit. Qu'avez vous prévu pour que nos deux immeubles du 41 à 47 rue Florian et 51 rue St Exupéry en soient préservés? Une aide pour l'isolation sonore? Notre rue est assez passante dans la journée mais à partir de 21h le soir et avant 7h, elle est plutôt tranquille. Le tram ce sera du bruit de 5h30 à 1 heure du maztin.
Par ailleurs à l’intérieur de notre espace vert presqu'à l'angle St Exupéry/Florian, en tous cas proche de la voirie, se trouve un cèdre, plus haut que celui du parc Havel mentionné dans le projet. Le notre ne l'est pas. Pourquoi? Sommes nous assurés que le virage du tram ne viendra pas empiéter sur notre propriété?
La largeur de la rue ne permet pas de tout garder en l'état. Si vous faites mention d'une circulation dans un seul sens , vous ne notez rien sur les places de stationnement des deux côtés. Or les immeubles HLM tout autour comme notre propriété n'ont pas de garages souterrains et des parkings le plus souvent pas assez grands pour le nombre d'occupants. Pour la résidence Verlaine, nous avons le plus grand mal à faire respecter le règlement intérieur qui prévoit un seul véhicule par foyer sur le parking. Qu'en sera-t-il si le stationnement disparait?

Enfin, même si cela me concerne moins directement, je trouve dommage de devoir perdre la rue Henri Barbusse comme espace piétonisable et d'animation.

Merci de répondre à mes questions notamment sur la prise en compte du bruit et de l'espace vert de notre propriété Le Verlaine et notamment de son cèdre, un cèdre de l'Atlas.

Avis déposé par DEMOUNEM Regis

Le 14 juin

La station Parc du centre, rue Billon, implantée le long du Parc, devrait être déportée vers l'espace vert. Sa proximité des façades et dégagements des habitations vont causer des nuisances importantes au niveau du bruit. La plateforme proposée est vraiment trop proche des façades; elle devrait en être plus éloignée.



D'autre part je m'oppose à la création d'une station de terminus provisoire dans cette station Parc du centre. Une nuisance supplémentaire au niveau du bruit doit être évitée.



Le choix d'achat de mon appartement, au 28 rue Billon, a été dicté par le calme et l'air salubre lié à la place arborée. La plateforme va compromettre irrémédiablement la qualité de notre cadre de vie...et l'impossibilté de stationner avec ma voiture, alors que mon lieu de travail la nécessite.

Avis déposé par F...

Le 14 juin

Après avoir assisté à la réunion du 29 mai 2019 et à la lecture attentive du dossier de concertation, je constate que le trajet sélectionné Gratte-Ciel - La Doua, emprunterait d'une part l'avenue Henri Barbusse, ce qui est dommage et d'autre part une partie de l'avenue Roger Salengro entre la rue Yvonne et la rue de la Doua.

A la lecture de votre dossier, l'un des critères qui font qu'une variante est défavorable est "l'impact trop important sur la circulation routière au regard des contraintes actuelles et futures sur les axes structurants de l'agglomération"

L'avenue Roger Salengro est un axe majeur du nord de l'agglomération, qui relie la place Charles Hernu au boulevard périphérique Laurent Bonnevay. C'est un axe très emprunté car il permet aux usagers de rejoindre l'A42, l'A43 etc. De plus le virage prévu au carrefour de la rue Yvonne et de l'avenue Roger Salengro est très fréquenté par les véhicules des pompiers dont la caserne est à 250 m.

La rue du Pérou qui arrive dans cette zone est empruntée quotidiennement par les élèves du Collège Jean Macé.

Il faut également penser que sur cette portion de l'avenue côté nord, il y a un accès pompier pour la résidence Le Jardin des Arts, un immeuble de bureaux et le supermarché CARREFOUR MARKET !

De plus le tram devra couper une 2ème fois l'avenue au carrefour Salengro / rue de la Doua !

Je n'ose imaginer l'impact sur la circulation et les bouchons que cela va occasionner !

La solution qui impacterait le moins l'avenue serait de traverser l'avenue Roger Salengro uniquement au carrefour Colin/rue de la Doua, ou au carrefour Edouard Vaillant/rue des Antonins.

Le point qui m'interpelle le plus c'est le problème écologique. L'avenue Roger Salengro a été refaite il y a quelques d'années avec un terre-plein central planté de jeunes arbres qui seraient éliminés !!

Avec stupéfaction je constate que dans la proposition 2, les grands platanes qui bordent l'avenue seraient également supprimés. En tant que copropriétaire de la résidence le Jardin des Arts et présidente du conseil syndical depuis plus de 20 ans, je me fais la porte-parole des résidents qui ne peuvent accepter cette proposition. Ces grands arbres protègent du bruit et contribuent à l'épuration de cet axe très fréquenté, et très pollué !

La seule proposition acceptable, serait la proposition 1 avec la plateforme centrale engazonnée.

La proposition 3 serait incompatible et ne permettrait pas l'accès au parking du supermarché et de l'immeuble de bureaux.

Avis déposé par La Ville à Velo

Le 14 juin

La Ville à Vélo réunit aujourd'hui plus de 1 300 adhérents, dont un nombre significatif résidant à Villeurbanne. Depuis quelques années, la mobilité douce (transport en commun, vélo, marche) est en constante augmentation sur la métropole et en particulier sur Villeurbanne.
Globalement, nous trouvons que les propositions d'aménagements respectent le minima demandé par la loi LAURE à quelques exceptions près.
Cependant, nous constatons que de manière systématique, il est proposé la création de bande cyclable ou de zone 30 sans quasiment jamais proposer d'aménagement avec piste cyclable séparée, ce qui nous semble peu ambitieux au vu de l’augmentation des déplacements à vélo sur Villeurbanne et la métropole.

Dans cette contribution nous aborderons dans un premier temps secteur par secteur nos observations sur les propositions faites dans le dossier de concertation puis dans un second temps le projet d'aménagement dans son ensemble (tracé) au regard de la compatibilité avec les besoins en déplacement.

Partie 1: remarques sur le tracé proposé dans le projet de concertation
5.2.1 - Secteur 1 / Secteur Sud
Trois tracés sont proposés. Nous pensons que le tracé passant par la rue Paul Kruger n'est pas envisageable : trop étroit, vous ne proposez pas d'aménagement cyclable ce qui est contraire à la loi LAURE.

5.2.3 - Secteur 3 / Secteur Verlaine
Le trajet passe par des rues relativement étroites. 20m avenue Saint Saint-Exupéry, 16m rue Florian et rue P. Verlaine. Dans ce secteur afin de préserver le stationnement, vous transformez 2 bandes cyclables en une piste cyclable sur la voirie en zone 30 dans le sens de la circulation et une bande cyclable à double sens. Nous comprenons que l'espace est trop étroit sur rue Florian et rue Paul Verlaine par contre nous demandons que soit maintenu les deux bandes cyclables rue Saint Saint-Exupéry en supprimant les stationnements.

5.2.4 - Secteur 4 / Secteur Centre Gratte-Ciel
Dans ce secteur de plus d'un km de long, la seule proposition d'aménagement que vous faites se situe sur l'avenue Henry Barbusse. Vous proposez une piétonisation de la rue avec passage du tram en plein milieu sans aménagement cyclable ce qui risque d'entraîner des conflits d'usage de la voirie. Vous proposez de part et d'autre du tram des emplacements de livraison. A minima, nous demandons que le stationnement de livraison ne soit autorisé que d'un seul côté pour permettre la création d'une piste cyclable bi-directionnelle séparée des piétons et apaiser le lieu.
Notre souhait serait d'éviter que le tram passe par cette rue qui a pour vocation d'être piétonne et d'accueillir des évènements festifs incompatibles avec le passage d'un tram toute les 5 à 10 minutes.

Dans ce secteur, la rue Paul Verlaine devient piétonne sur environ 160 m entre rue Becker et l'avenue Aristide Briand (Hôtel de ville). Rien n'est mentionnée dans l'étude sur l'aménagement dans cette zone, en particulier en ce qui concerne les vélos et l'implantation de la station "Hôtel de ville-TNP".
De fait, la rue Paul Verlaine se trouve transformée en impasse pour les voitures. Pourquoi ne pas supprimer les voitures sur toute la rue Paul Verlaine entre la rue du 4 aout au sud et le cours Emile Zola au nord. Cela permettrait de dynamiser les commerces du centre-ville. Nous pensons que le centre de Villeurbanne, au même titre que la presqu'île de Lyon a vocation à devenir piéton.

5.2.5 - Secteur 5 / Secteur Nord
Le principal point noir dans ce secteur est la rue Billon sur la portion large de 12,50m dans ce secteur aucun aménagement cyclable n'est proposé. La loi Laure n'est donc pas respectée à cet endroit ! Est ce qu'il est envisagé que sur cette portion que le vélo puisse rouler sur les voies de tram ?

Vous proposez 2 tracés qui pour nous sont équivalents au vu des aménagements cyclables.
Par contre, nous avons remarqué qu'il y a une erreur de largeur sur le schéma existant de trottoir p70 sur l'avenue Albert Einstein. Il n'y a pas 3m de piste cyclable bi-directionnelle, ni 3m de trottoir, cela est très visible sur la photo. Les piétons nombreux sont obligés de marcher sur la piste cyclable faute de place alors que celle-ci est très pratiquée. Sur cette route, vous proposer de supprimer les arbres, faire un trottoir pour les piétons 2,40m et de mettre les vélos en bande cyclable de part et d'autre de la route. Nous demandons que soit étudié la création d'une piste cyclable bi-directionnelle séparée de la route soit entre les piétons et le tram soit entre le tram et les voitures. Cette piste ni-directionnelle est un axe structurant très utilisé allant du parc de Miribel au parc de la Tête d'Or. S’il n’est finalement pas choisi de faire passer le tram par l’avenue Albert Einstein, nous demandons que soit étudier une modification du stationnement des voitures voiture dans le sens de la circulation) pour augmenter la largeur du trottoir et de la piste cyclable

Partie 2: Compatibilité de projet avec les besoins de Villeurbanne et de la métropole en terme de déplacement doux
Le trajet proposé contient une discontinuité cyclable TRES importante (env 800m) allant de la rue Paul Verlaine (croisement rue Becker) à la rue Billon (croisement rue Perroncel) où le tracé est soit dans une zone piétonnisée soit dans une zone trop étroite ! Il est par ailleurs très sinueux ce qui ne favorise pas la création d'un réseau cyclable structurant. De plus celui-ci passe en plein coeur du centre historique qui selon nous serait plus adapté à être uniquement piéton permettant ainsi d'accueillir des manifestations comme les Invites, le marché de Noël, le marché aux plantes... Enfin nous trouvons que le quartier des Gratte-Ciel est déjà bien desservi en transport en commun alors que d'autres quartiers plus à l'Est actuellement en pleine densification sont cruellement en manque de transport en commun et d'axe cyclable fort. Ainsi nous vous demandons d'étudier la possibilité d'un tracé plus à l'est passant par exemple par Blanqui-Rollet-Bienvenus voire encore plus à l'est. L’axe Blanqui-Rollet-Bienvenus est d'ailleurs clairement indiqué dans le plan de PAMA 2009-2020

Enfin nous attirons votre attention sur le choix des aménagements cyclables que vous allez faire. La création de bande cyclable en chicanes comme sur le cours Tolstoï sens Ouest-Est ou sur l'avenue Léon Blum (sens Ouest-Est) sont dangereux. De nombreux cyclistes du coup utilisent les voies de bus s'y sentant plus en sécurité.

Avis déposé par EELV Villeurbanne

Le 14 juin

L’urgence climatique oblige à développer les mobilités douces et les transports en commun en ville. De plus en termes de décès et de cancers induits la pollution due à la voiture individuelle coûte cher à la société (1200 € par an et par habitant selon les dernières études)
Pour EELV Villeurbanne, le partage de l’espace public impose une logique de cohabitation. La multimodalité qui consiste à favoriser l’association de différents modes de transport est un des enjeux majeurs de la ville du futur. Il faut pouvoir prendre le bon transport au bon moment pour la bonne distance. Pour nous une liaison forte Nord/Sud en Tram est depuis longtemps pertinente afin d’assurer une meilleure desserte en transport collectif de notre commune.
Nous sommes opposés au passage par l’avenue H.Barbusse.
Le mot « centralité » revient souvent dans les justifications du passage du T6 avenue Henri Barbusse. Est-ce la maladie de la centralisation à la française qui se poursuit, après des autoroutes en plein centre ville à Lyon ou St-Chamond, un parking souterrain que nous avions dénoncé en son temps, également en plein centre, place Lazare Goujon, si peu utilisé ? Nous demandons la piétonisation et la végétalisation de l'av. H. Barbusse ainsi que de tout le centre ville. A la place du tram, un grand jardin sur l'avenue serait bienvenu pour la population.
Le principal intérêt de cette ligne forte n’est pas le centre de Villeurbanne, mais la liaison du sud de l’agglomération avec le pôle universitaire de la Doua, de manière simple, rapide, efficace. Sans détours, ni baïonnettes, ni zig-zag !
Justifier le passage par les Gratte-Ciel par la ZAC et ses 900 logements ne suffit pas. Car il ne s’agit pas en grande partie de nouveaux logements mais de remplacer des vieux logements. Pas un mot en revanche des évolutions des Buers, des nouvelles constructions sur le terrain des Sœurs, de l’ancien centre équestre de la Doua, de la place de Croix-Luizet, de la nouvelle EHPAD rue Château Gaillard … ou encore des nombreux immeubles qui n’arrêtent pas de remplacer des maisons individuelles à l’est de la rue Vaillant. Car c’est bien dans cette partie Est que Villeurbanne se densifie depuis des années et non pas au centre, déjà largement construit. C’est bien cette partie Est qui a besoin d’être structurée, pas la partie Ouest qui l’est déjà...

Donc, au regard des enjeux sur la desserte de la population pour les 10 à 15 ans à venir, pour nous ce serait une erreur majeure de choisir un tel tracé central et si sinueux, un tracé plus à l’est serait de loin plus pertinent.


Le seul tracé proposé au centre passe sur l’avenue Barbusse : pour une concertation c’est pour le moins étonnant ! D’autant plus qu’il semblerait que les Villeurbannais rejettent massivement le tracé par l’avenue Henri Barbusse, les échanges entre l’association Agora et environ 500 habitants (Gratte-Ciel et GrandClément) montrant un rejet d’environ 80% pour 8% de « 1er choix ».
Techniquement, il est admis que ce tracé par l’avenue Barbusse comporte des contraintes, notamment la rue Billon et la coûteuse ligne aérienne. Vous mettez en regard les difficultés d’un tracé plus à l’est (Perrin, Bienvenus, Clément). Oui un tracé plus à l’est présente des difficultés. Pas forcément les mêmes mais pas plus pas moins que le tracé Barbusse. Vos arguments techniques ne justifient donc pas l’élimination de tracés plus à l’est. La raison principale n’est pas technique mais résulte d’un choix politique.

L’avenue Barbusse a une vie propre et une qualité urbaine et architecturale qu’une ligne de tramway empêchera : quid des différentes animations, comme le marché de Noël, les Invites, les Bons Plants, et tant d’autres bons moments… où l’avenue devient un vaste espace public agréable sans véhicule ? En effet, on ne détourne pas une ligne de tramway plusieurs jours par an comme on peut le faire avec un bus. Au contraire, nous souhaitons une avenue Barbusse piétonne en permanence avec un maintien de tous les événements festifs et conviviaux, dans un centre ville totalement apaisé. Jusqu’à 20 km/h voire à 30 km/h la cohabitation est possible dans une logique de « coveillance ». L’idée est de privilégier des zones où il n’y a pas d’autres règles établies que la priorité aux plus faibles (code de la rue plutôt que code de la route).

Nous notons que l’emplacement de la station métro « Gratte-Ciel » est erroné sur les dépliants et "slides" de présentations des réunions publiques : elle n’est pas située au niveau de la rue Paul Verlaine mais environ 150m plus à l’est, entre la rue Branly et la rue du Docteur Ollier, ce qui, de fait, met cette station de métro un peu plus proche d’un tram passant par les rues Rollet / Cdt L’herminier, que de l’avenue Henri Barbusse.
Au sud, le tracé par la route de Genas est le plus intéressant pour transformer cet axe très circulé en une voie plus apaisée : la rue P. Kruger est trop près du tracé de T3, de même que le 3ème scénario au nord du T3.
Les rues des Bienvenus et Rollet sont par exemple depuis fort longtemps "frappée d'alignement". Les arguments techniques ne justifient donc pas l’élimination de tracés plus à l’est.

En résumé, nous considérons que le tracé proposé est une erreur majeure d’urbanisme au regard du développement à venir de Villeurbanne.
Comme l’association « Déplacements citoyens » nous préférerions la ligne la plus directe :
Route de Genas/ Perrin/ Blanchi/ Rollet/ L’Herminier/ Bienvenus/ Clément.

En tout état de cause, nous demandons d’étudier et de proposer un tracé plus à l’est .

Avis déposé par gachon eugene

Le 14 juin

C'est une aberration d 'implanter une ligne de tramway au centre d'un quartier emblématique réunissant toutes les qualités architecturales et urbanistiques. Il est connu des architectes du monde entier. D'autre part l'avenue Henri Barbusse est utilisée très souvent pour des manifestations publiques ou festives et son accès est facile grâce au métro Cours Emile Zola. Le tracé est à modifier car le Quartier des Gratte-Ciel doit conserver son aspect initial.
Eugène GACHON architecte Président URBANISME et ARCHITECTURE

20 résultats sur 690 - Page 1/35
1[2][3][4][5][6][Dernière]

Publications

Charte de modération des contributions web

Charte de modération des contributions web
Lire >

Publications

Dossier de concertation T6 Nord

Dossier de concertation T6 Nord
Lire >

En images

Carte du tracé T6 Nord à l'étude

Carte du tracé T6 Nord à l'étude
Voir l'infographie >

Facebook Twitter Google+

Calendrier

déc. 2016 > mars 2018

Etudes de faisabilité

nov. 2018 > fin 2019

Etudes préliminaires

2 mai > 14 juin 2019

>>> Concertation préalable

Septembre 2019

Délibération sur le bilan de concertation

2024-2025

Mise en service prévisionnelle du prolongement de la ligne de tramway T6

 


Facebook Twitter Google+

Tracé du prolongement du tramway T6 soumis à la concertation

En images

Tracé du tram T6 et de son prolongement au nord (à l'étude)

Tracé du tram T6 et de son prolongement au nord (à l'étude)
Voir l'infographie >