• Accueil
  • Les projets TCL
  • Etudes métro E

Etudes métro E


Facebook Twitter Google+

Le projet de Métro ligne E

Le SYTRAL prépare l’avenir de notre territoire en réalisant des études de faisabilité sur le prolongement du réseau de transport, poursuivant son objectif de maillage et de desserte des pôles d’habitat et d’activités de l’agglomération.

Dans le but d’améliorer la desserte en transport en commun des communes de l’ouest de l’agglomération lyonnaise, des études de création d’une nouvelle ligne de métro reliant le secteur de la gare d’Alaï, Tassin-la-Demi-Lune et Francheville au centre de Lyon, sont réalisées.

Les objectifs :

  • Améliorer la desserte depuis l’ouest de l’agglomération lyonnaise vers le centre en affinant le maillage des transports collectifs structurants afin de réduire la part de la voiture sur ce territoire marqué par des niveaux de congestion automobile élevés et ainsi améliorer la qualité de l’air (44% de véhicules particuliers contre 26% sur Lyon-Villeurbanne, taux de motorisation : 1,01/ménage contre 0,75 sur Lyon-Villeurbanne).
  • Améliorer le cadre de vie quotidien des riverains et usagers leur offrant une mobilité adaptée et des espaces de vie apaisés.
  • Accompagner le développement urbain et les évolutions démographiques et économiques des secteurs desservis (+8% de croissance de la population entre 2010 et 2015 contre 6% pour Lyon-Villeurbanne. +19% de capacité de développement résidentiel identifiée d’ici à 2030 dans le cadre du PLU-H).

 

Le métro : la solution la plus adaptée en termes de maillage et de report modal

  • l’analyse des flux de transport sur ce secteur montre qu’il s’agit d’une fréquentation à caractère pendulaire (déplacements quotidiens du lieu de domicile au lieu de travail). Dès lors que la demande de transport est forte, se concentre aux mêmes heures et que les déplacements se font sur de longues distances, le métro apparaît comme la solution optimale.
  • les voies étroites en surface provoquent une congestion automobile importante aux heures de pointe, ne permettant pas la création de voies de bus dédiées efficaces.
  • la topographie du secteur est complexe : pente de 10%.

Deux scénarios pour un tracé :

Le projet de tracé de la nouvelle ligne de métro E s’étend du secteur de la gare d’Alaï, à Tassin-la-Demi-Lune, en limite de Francheville, jusqu’au centre de Lyon. Deux scénarios de tracé ont été retenus et sont actuellement à l’étude :

Le tracé et ses options Le tracé et ses options

Scénario 1 : Alaï < > Bellecour

  • 6 000 m d’infrastructures en tunnel, avec 5 ou 6 stations.
  • Correspondance avec les lignes de métro A et D.
  • Ce scénario offre une connexion très attractive vers le cœur de la Presqu’île de Lyon

Scénario 2 : Alaï < > Hôtel de Ville

  • 6 600 m d’infrastructures en tunnel, avec 6 ou 7 stations.
  • Correspondance avec les lignes de métro A et C.
  • Ce scenario offre une connexion très attractive vers l’hyper-centre de Lyon

Les stations :

L’implantation des stations est elle aussi à l’étude. Selon le scénario retenu, la nouvelle ligne comporterait cinq à sept stations

Le métro ligne E a pour principal enjeu de connecter les différentes centralités de son secteur d’implantation : Alaï, Libération, Constellation, Ménival, Point du Jour, Saint-Irénée, Trion ainsi que Saint-Paul dans le scénario Hôtel de Ville.


Vidéos

Retour sur 2 mois de concertation

Retour sur 2 mois de concertation
Voir la vidéo >

Chiffres clés

1 à1,2Md€

budget global de l'opération

5 à 7

nouvelles stations

1

pôle d’échange multimodal à la station Gare d’Alaï

- de 10 mn

c'est le temps de parcours estimé pour relier en métro Alaï et le centre de Lyon.

60 000 voyages

c'est la fréquentation quotidienne moyenne attendue sur cette nouvelle ligne.

Presse

Création d’une nouvelle ligne depuis l’ouest de l’agglomération

Création d’une nouvelle ligne depuis l’ouest de l’agglomération

Les acteurs :

En tant qu'autorité organisatrice des transports, le SYTRAL est maître d'ouvrage du projet.

Le projet associe les trois villes concernées :

  • Lyon,
  • Tassin-la-Demi-Lune,
  • Francheville

ainsi que la Métropole de Lyon et l'État.


Facebook Twitter Google+

La concertation publique est terminée

Le SYTRAL vous remercie pour vos contributions !

La concertation publique s'est déroulée du 4 mars au 6 mai 2019.
Elle a permis au public de se prononcer sur les différents scénarios, choisir l’emplacement des stations ou participer aux différents évènements proposés : réunions publiques, ateliers cartographiques et techniques, rencontres de proximité, rendez-vous d’acteurs...

Voici les chiffres de participation du dispositif de concertation :

  • plus de 1500 participants ont assisté aux réunions publiques,
  • 250 volontaires se sont inscrits aux ateliers cartographiques et techniques,
  • 3 500 personnes ont été informées lors des rencontres de proximité,
  • 2 700 avis sur le projet ont été recueillis.
09 mai / Retour sur 2 mois de concertation

Du 4 mars au 6 mai 2019, de nombreux dispositifs de proximité ont été mis en place pour permettre au public de s'informer, poser des questions et s'exprimer sur le projet de métro ligne E.

Prochaine échéance :

Eté 2019 :

Bilan de la concertation réalisé par la Commission nationale du débat public et délibération du SYTRAL sur la suite donnée au projet.

Le cas échéant, après l’adoption, du Plan de mandat 2021-2026, les études et la concertation seront poursuivies jusqu’à l’enquête publique, prévue au printemps 2021.

Une concertation sous l’égide de garants

Saisie par le SYTRAL, la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) a décidé de l'organisation d'une concertation préalable sous l'égide de deux garants indépendants pour suivre toute la procédure :

  • Jean-Claude Ruysschaert, haut fonctionnaire retraité,
  • Lucien Briand, ingénieur d’études chez EDF.

Ils veillent à la transparence de l’information et à la prise en compte des contributions puis établiront le bilan de la concertation


Facebook Twitter Google+

2016 - 2018

L’étude de faisabilité

2018 - 2020

Études préliminaires

Du 4 mars au 6 mai 2019 : Concertation préalable

Fin 2020

Adoption du Plan de Mandat 2021-2026

 
Le cas échéant, poursuite du projet :

 

2020 - 2021

Concertation continue jusqu'à l'enquête publique

2021

Enquête publique

2024

Travaux préparatoires

2025 - 2030

Travaux du métro

Horizon 2030

Mise en service prévisionnelle de la ligne de métro E


Facebook Twitter Google+

2 scénarios pour 1 tracé

Le projet de tracé s’étend du secteur de la gare d’Alaï à Tassin-la-Demi-Lune, en limite de Francheville, jusqu’au centre de Lyon. Deux tracés ont été retenus :

Scénario 1 : Gare d’Alaï > Bellecour

- Ligne nouvelle en correspondance avec les lignes de métro A et D.
- 6 000 m d’infrastructures en tunnel, avec 5 ou 6 stations.
- Une fréquentation journalière estimée entre 50 000 et 75 000 voyageurs. Près de 16 000 voyageurs en période de pointe du soir.

Scénario 2 : Gare d’Alaï > Hôtel de Ville

- Ligne nouvelle en correspondance avec les lignes de métro A et C.
- 6 600 m d’infrastructures en tunnel avec 6 ou 7 stations.
- Une fréquentation journalière estimée entre 45 000 et 60 000 voyageurs. Près de 11 000 voyageurs en période de pointe du soir.